menudebutants





1) Céréale : le riz rond complet.
Mesure : Une tasse = 225 gr. 1 tasse de riz cru donne 3 tasses de riz cuit. compter 1 tasse de riz cuit par personne. Récipient: Marmite à pression vapeur (auto-cuiseur à soupape, cocotte minute.) ou marmite en fonte possédant un couvercle assez lourd. Quantité :

  • 1 tasse de riz.
  • 2 tasses d’eau.
  • 4 cm. d’algues kombu.
  • 1 pincée 3 doigts. de sel.
Cuisson :
  • Mettre le riz dans une passoire, rincer sous l’eau froide, égoutter et verser dans la marmite.
  • Ajoutez le morceau d’algues kombu, la pincée de sel et de l’eau froide, secouer légèrement pour étaler les grains à plat sur toute la surface du fond, cela permet également de vérifier la qualité du riz, plus il y a de grains flottant en surface, moins la qualité est bonne.
  • Placez la marmite sur le feu sans couvercle,amener à ébullition légère, fixer le couvercle et laisser monter la pression, au signal de la soupape “pleine pression” mettre à feu doux et si nécessaire placer un diffuseur.
  • À partir de cet instant compter 50 minutes.
    Le temps écoulé,enlever le récipient du feu et attendez que la pression tombe d’elle-même, de cette manière les grains du fond se détachent plus facilement .
  • Ouvrez le couvercle et retirez le riz cuiller par cuiller en alternant les grains de surface plus légers et donc plus yin et les grains du fond plus lourds, légèrement roussis,riches en minéraux et plus yang.
Le riz cuit de cette façon a un goût de noisette, une saveur douce délicieuse et il est particulièrement digeste, mais mastiquer le bien quand même, il vous en sera reconnaissant. 2) Légumineuses : les haricots rouges azukis. En premier, toujours trier, rincer, laver toutes les légumineuses. Les dents sont si précieuses et elles doivent durer toute une vie. Récipient : Cocotte minute ou faitout en fonte. Quantité: 1/2 tasse d’azukis. Cuisson selon la méthode choc thermique:
  • Dans un faitout en fonte, placer sur le fond une bande de kombu de 10 cm.
  • Verser une tasse d’eau bouillante, ajouter les azukis.
  • Porter à ébullition, puis réduire à feu doux en laissant mijoter sans couvercle.
  • Rajouter une tasse d’eau froide chaque fois que cela est nécessaire.
  • Temps de cuisson 1h. à 1 h.1/2 selon la qualité des haricots.
  • Saler en fin de cuisson, compter 1 c.c. de sel ou 1 c.s. de tamari .
Quand la fève est tendre, monter le feu pour évaporer le liquide en surplus. Cette méthode de cuisson rend les haricots très digestes, car pour être bien acceptés, les grains de haricots doivent être cuits jusqu’au coeur Cuisson à la marmite à pression : 50 minutes à 1 h. de cuisson. 1 vol. d’haricots azukis.2 vol.1/2 d’eau.1 c.s. de tamari.10 cm. d’algues kombu. La soupe miso Préparation pour 1 lt. de soupe. Matériel : 1 casserole inox. 1 planche à légume en bois. 1 couteau japonais inox. Ingrédients :
  • 1 c.s. d’huile de sésame.
  • 4 échalotes ou 1 oignon moyen.
  • 1 petit poireau, 1 carotte,1 feuille de choux.
  • 10 cm. d’algue wakame.
  • 2 c.s. de miso.
Préparation :
  • Verser l’huile dans le fond de la casserole et chauffer -la sans faire fumer.
  • Peler délicatement oignons ou échalotes, ne leur faites pas mal, ils ne vousferont pas pleurer.
  • Émincer finement et faire revenir dans l’huile chaude sans roussir, jusqu`à se qu’ils soient transparents et sans odeur piquante.
  • Pendant ce temps, laver, brosser et découper avec soins les légumes en variant les coupes.
  • Introduisez et laisser les revenir chacun séparément, du plus yin au plus yang,( poireaux-choux carottes. ).
  • Dans un bol d’eau, laisser tremper 5 minutes l’algue wakame pour l’attendrir, puis découpez- la en petits carrés, remettez-la dans le bol, verser le toute dans la casserole.
  • Ajouter l’eau nécessaire, couvrez et laisser mijoter à feu moyen 15 mnt.
  • En fin de cuisson, prélever une louche de bouillon dans la casserole, délayer le miso et reverser dans la casserole.
  • Facultatif : ajouter des petits cubes de tofu frais et un peu de gingembre râpé.
  • Arrêter le feu et attendre encore 5 minutes .


4 ) Légumes. Carottes-oignons en nituké. Un nituké est un plat de légumes cuits uniquement dans un peu d’huile végétale, sans eau, sans jus, sans sauce.Préparation :
  • Dans une sauteuse à légumes inox, chauffer 1 c.s. d’huile de sésame.
  • Ajouter 2 oignons coupés en fines lamelles. retourner les à l’aide de baguettes de cuisine, lorsqu’ils sont transparents et sans odeur, déposer dessus les carottes en découpes baguette ou demi-lune.
  • Mettre une pincée de cumin, saupoudrer de thym et saler avec une c. s de sauce de soja shoyu.
  • Mijoter à feu très doux environ 1/2 heure avec un couvercle bien étanche sans ouvrir.
5 ) Algues et protéines végétales : hizikis au tofu. Mettre une poignée d’hizikis dans une coupe de verre, recouvrir d’eau froide, laisser gonfler 10 minutes. Préparation :
  • Dans une petite poêle, verser les hizikis et leur eau de trempage, sauf le fond de la coupe qui contient parfois du sable.
  • Chauffer à feu moyen, jusqu’à évaporation totale de l’eau.
  • Lorsque toute l’eau est évaporée, ajouter 1 c.s. d’huile de sésame, un bloc de tofu découpé en petits cubes de 1 cm., 2 c.s. de shoyu, un pouce de gingembre râpé.
  • Couvrir et laisser mijoter 10 minutes.
Fin des préparations. Avec l’habitude la préparation de ce repas complet demande 1 heure. La mise en oeuvre étant sensiblement la même, on peut varier tous les ingrédients de base. Lorsque les cuissons sont terminées, la cuisinière ou le cuisinier doit dresser lui même les assiettes pour chaque membre de la famille en fonction de leurs besoins propre. Les assiettes seront préparées avec soins en respectant l’harmonie des couleurs, des saveurs et des consistances.