LA MASTITE




Un problème que certaines femmes connaissent pendant l'allaitement est l'infection des seins que l'on nomme mastite. Cela résulte bien souvent d'une accumulation dans les seins due à une obstruction d'un canal. Le lait est refoulé et la zone infectée a tendance à saturer. La zone devient sensible et rougit légèrement et il peut y avoir une infection. Il peut y avoir une petite fièvre accompagnée d'une impression générale de mal être.

La cause alimentaire la plus répandue de ces blocages des canaux est la consommation d'aliments gras et huileux en particulier les graisses animales, ainsi que le sucre, les fruits, jus de fruits, épices, boissons excitantes et autres produits plutôt yin. Ces derniers aliments favorisent particulièrement le développement d'infections.

Dans un plus petit nombre de cas, le flux du lait est temporairement interrompu par suite d'une condition générale trop contractée du fait d'une consommation trop importante de produits salés et d'aliments cuits au four. Toutefois il est peu probable qu'une infection se déclare, à moins que des aliments extrêmement yin comme ceux énoncés plus haut soient absorbés en plus.

Jadis les médecins conseillaient souvent aux femmes qui avaient une mastite de sevrer leur bébé. Cependant, cette approche est à présent remise en question car le fait d'enlever le bébé du sein provoque une accumulation accrue de lait et peut favoriser la création d'abcès au sein.

Une approche moins terrible de la mastite consiste à poursuivre l'allaitement en essayant d'établir un flux de lait plus actif dans la région touchée. On recommande par conséquent des têtées fréquentes du sein malade car il n'y a rien de nocif dans le lait. On peut appliquer une compresse de gingembre chaude sur la partie affectée pour stimuler la circulation du sang et favoriser la dissolution de la stagnation. On peut faire des compresses deux fois par jour jusqu'à ce que l'état s'améliore. Il est aussi conseillé d'éviter de manger des aliments gras et huileux ainsi que du sucre, des fruits, jus de fruits, épices, boissons excitantes, et autres aliments extrêmement yin.

Le régime macrobiotique standard est conseillé comme base de guérison de cette condition. Il est avisé de limiter ou d'éviter l'usage d'huile et la consommation de noix et beurres dérivés jusqu'à ce que l'état s'améliore. De même, il vaut mieux éviter tous les produits animaux et même le poisson à chair blanche.

Parmi les céréales, on peut consommer régulièrement de l'orge comme céréale principale avec le riz, tandis que les produits à base de farine sont déconseillés car ils provoquent des stagnations. On peut cuire légèrement à la vapeur des légumes verts à feuilles dures comme les choux, verts de daikon, de navets ou de carottes et en manger chaque jour de même que des légumes racines comme le daikon( ou radis blanc ) et les carottes. Le daikon cuit est particulièrement efficace pour dissoudre les accumulations de graisse et de mucosités. On peut le préparer avec des Kombu et d'autres légumes ou encore l'utiliser séché ou sous forme de copeaux. La soupe miso préparée avec des wakame, du daikon et des shitaké (champignons séchés) est particulièrement bonne dans ce cas et peut être consommée régulièrement jusqu'à ce que l'état s'améliore.

Il est conseillé d'utiliser des légumes de mer(algues) chaque jour, alors qu'il vaut mieux limiter la consommation de légumineuses et n'utiliser que les variétés pauvres en graisses. Les sous produits comme le tempeh peuvent être consommés en petite quantité, mais pas d'une manière quotidienne. Il est préférable d'éviter le tofu cru tant que la situation n'est pas meilleure; on peut utiliser du tofu séché à la place du tofu frais dans diverses préparations. D'une manière générale la saveur de vos repas quotidiens ne devrait pas être très salée. Il faut privilégier les modes de cuisson légers aux cuissons plus longues. Si l'état s'accompagne de fièvre, on applique un emplâtre de tofu frais sur le front et l'on boit une infusion spéciale de daïkon pendant quelques jours.

Dans le cas où une mastite aboutit au développement d'un abcès du sein, on peut appliquer soit un emplâtre de pomme de terre taro soit un emplâtre de racine de lotus sur le sein affecté après cinq minutes de compresses de gingembre. Pour préparer l'emplâtre de taro, épluchez une grosse pomme de terre taro ou plusieurs petites et râpez l'intérieur qui est blanc. Mélangez cela à environ 5 pour cent de gingembre râpé et étendez ce mélange sur une couche de un centimètre sur un linge de coton. Appliquez le côté de la pomme de terre directement sur la peau du sein affecté. On peut fixer l'emplâtre avec un tissu en coton ou une bande et le laisser environ quatre heures.

Pour préparer l'emplâtre de racine de lotus grattez des racines de lotus fraîches et mélangez avec environ 10 pour cent de farine de pâtisserie complète ou de farine blanche. Ajoutez 5 à 10 pour-cent de gingembre râpé et étalez le mélange sur un morceau de tissu de coton et appliquez comme précédemment. On peut faire une compresse de gingembre pendant cinq minutes avant l'application de l'un ou l'autre emplâtre pour réchauffer le corps et accroître la circulation dans la zone malade. On peut répéter cette procédure chaque jour jusqu'à ce que la condition s'améliore. Si vous ressentez des démangeaisons pendant l'application de l'emplâtre vous pouvez éliminer le gingembre ou en mettre moins.

Gérard Wenker