COMMENT SE PROTEGER DES MALADIES DEGENERATIVES NERVEUSES ET MENTALES


Alzheimer, Kreusfeld Jacob, Parkinson, myopathie, sclérose en plaques, épilepsie, sénescence, sénilité précoce, démence. Une personne sur 10 est confrontée à un dysfonctionnement ou à une dégénérescence cérébrale. Du fait de l’allongement de l’espérance de vie, ces maladies deviendront prochainement une des premières causes de mortalité dans le monde.

La médecine scientifique moderne est une médecine dite à juste titre “symptomatique” . Depuis plusieurs siècle des milliers de symptômes répertoriés avec précision dans d’importants livres spécialisés, remplissent les rayons des bibliothèques universitaires et des cabinets médicaux. Lorsque un ou des symptômes sont décelés chez un patient, le médecin cherchera en premier lieu à déterminer à quelle pathologie ils correspondent pour ensuite prescrire le médicament adéquat, susceptible de les faire disparaître.

Souvent d’ailleurs il n’est même pas nécessaire de diagnostiquer une maladie, pour chaque symptôme il y a le médicament qui convient : migraine – céphalée – névralgie – inflammation articulaire – constipation – diarrhée – brûlure d’estomac – hémorroïde – insomnie – grosse fatigue – hyper-activité – dépression – hypertension – hypotension – hypoglycémie etc.

Un cachet bleu, une pastille blanche, 3 gouttes d’une prescription médicale, et en quelques jours si tout va bien, plus rien, terminé, merci docteur, merci l’industrie pharmaceutique.

Comme nous pouvons le constater, aucune recherche de la cause n’intervient dans ce processus, seule compte la disparition ou plutôt le masquage de la perturbation physiologique et de la douleur qui lui est souvent associée. Comme la cause est inconnue, une prévention efficace globale n’est jamais envisagée, de cette manière les plus grands pourvoyeurs à l’origine de la plupart des maladies physiques et mentales peuvent continuer leurs travail de sape, de souffrance et de mort .

Si vous lisez cet article, on peut supposer que l’approche macrobiotique de la santé, qui est fondamentalement différente, ne vous est pas inconnue. Comme vous pouvez le constater dans l’article précédent sur la santé macrobiotique, les maladies ont toujours une cause, et si cette cause après avoir été identifiée n’est pas supprimée, il y a automatiquement progression dans le développement et la gravité des maladies.

Une moitié d’espérance potentielle de vie, soit environ 35 à 40 ans sont nécessaires pour amener, à travers les 7 étapes, une perturbation mineure de la première étape, à une fin de vie toujours dramatique.

Selon notre classification, les maladies mentales se situent en fin de parcours, 6ème et 7ème étapes. Si leur localisation est bien sûr le cerveau, leur origine ultime prend ses racines dans les intestins. Pour en faire la démonstration il faut
remonter aux origines du vivant et faire appel à la création de l’univers que nous avons développé au chapitre 6 – La constitution-conception de l’univers – de notre livre “ La Grande Vie “.

En résumé l’énergie à l’origine de l’univers et donc du vivant, se divise par polarisation en deux forces, que nous nommerons pour simplifier la force yin de dilatation et la force yang de contraction. Sous l’influence de la poussée de l’expansion infinie universelle, le déplacement des deux forces primordiales ne peut que prendre une forme spiralique. La spirale se retrouve donc toujours au cœur de toute forme de création. Une spirale complète comporte 7 niveaux agencés d’une manière logarithmique, logarithmique, car la longueur de chaque segment est en rapport logarithmique avec celui qui le précède( Ex. le bras )

La science qui étudie ces phénomènes primordiaux se nomme l’yin-yiologie, et les lois qui en découlent se retrouvent dans la dialectique universelle dont la macrobiotique est l’application pratique. Je sais que tout cela peut vous paraître totalement abstrait et d’ailleur qu’est-ce que cela peut bien avoir de commun avec les maladies mentales , sujet de notre article.

Je suppose que vous avez tous observé de nombreuses spirales autour de vous .. non.! Regardez plus attentivement là sur la tête de votre compagnon la spirale occipale, et là au bord du chemin ce magnifique escargot qui transporte sa propre spirale, et toutes ces coquilles sur la plage, témoins des premiers âges de la vie sur terre. Regardez au bout de votre doigt ces spirales qui constituent vos empreintes, moins évident, les galaxies lointaines, les orbites de notre système solaire, et dans l’infiniment petit les spirales formées par les électrons tournant autour du noyau central des atomes. Et le plus important, les chaînes ADN support de notre patrimoine génétique. Les spirales sont partout, parfois visibles, parfois enfouies au plus profond de la matière minérale ou organique.

L’Homme à l’extrémité de la chaîne de l’évolution est l’organisme vivant le plus élaboré, c’est pourquoi sa structure corporelle est composée de 6 spirales complètes à 7 segments


.
ment.1

Ci -dessus le schéma des 6 spirales énergétiques nécessaires à la formation d’un embryon. Et la spirale complète d’un bras comme vous pouvez le constater sur votre propre corps. Pour les jambes le développement en spirale est identique. Il existe une 7ème spirale, invisible celle-là, la spirale spirituelle.

Cette démonstration sur l’importance des spirales énergétiques qui sont à l’origine de toute forme de vie, était nécessaire pour comprendre l’origine de nombreuses maladies et particulièrement celles du système nerveux central ayant sa localisation dans le cerveau.
Comme nous pouvons le voir dans le schéma des spirales embryonnaires, et dans la planche ci-dessous du corps humain, les deux spirales les plus importantes son le couple complémentaire formé par la spirale du cerveau et la spirale de l’intestin. Le cerveau représentant la spirale centripète yang et l’intestin, la spirale centrifuge yin

.

ment.2
Si la vie est possible sans bras ou sans jambe, en l’absence de cerveau ou d’intestin la mort est immédiate, nous pouvons mesurer par là l’importance primordiale de ces deux spirales.


D’après le 4ème théorème du Principe Unique :
« yang attire yin et yin attire yang ».
Complété par le 9ème théorème :
« la force d’attraction est proportionnelle à la différence des composants yin et yang. »

Les dialecticiens comprendront par là la raison pour laquelle, le cerveau et l’intestin forme un couple totalement inséparable.

Après cette démonstration plutôt métaphysique mais indispensable à une meilleure compréhension des cause, passons à des applications plus pratiques. Des explications précédentes, il ressort que le cerveau, c’est à dire le système nerveux central et le système digestif, représenté par les intestins, ont une relation quasiment symbiotique. Toute altération ou lésions de l’intestin a une incidence directe sur les principales fonctions du cerveau et dans certain cas extrèmes, le cerveau en tant qu’organe peut-être partiellement ou totalement détruit.
Nous avons appris en physiologie macrobiotique, que le sang s’élabore au niveau des intestins et que, de la qualité du sang dépend notre condition physique, psychique et spirituelle. La qualité du sang dépend elle de la qualité de la nourriture absorbée:
alimentation – digestion – assimilation – circulation – irrigation. ou bouche - estomac - intestins – sang – cerveau .
Voilà en résumé le trajet par où passe la santé ou la maladie et c’est également la raison pour laquelle l’alimentation joue un rôle capital dans l’art de vivre macrobiotique. Mais il y a une autre cause aux maladies dégénératives, la diminution de la charge du ki . La charge énergétique le plus intense entre les deux principales spirales du corps humain que sont les intestins et le cerveau se situe exactement au niveau de l’utérus chez la femme et de la prostate chez l’homme, c’est à dire là ou se crée la vie. Outre les 6 grandes spirales du corps humain, il existe d’autres spirales plus petites : chez la femme – utérus/ovaires et amydales/langue. chez l’homme – testicules/pénis et végétations adénoïdes/luette.

ment.3


Dans le monde moderne près de 60 % de la population a subi l’ablation des amydales ou des végétations, 40% n’on plus leur appendicite et 20 % des femmes sont privées d’utérus ou des ovaires. Le cancer de la prostate frappe 1 homme sur 10.

La vie humaine est maintenue en activité à travers les spirales par les deux forces primaires de l’univers – la force centripète yang et la force centifuge yin – qui fonctionnent exactement comme un courant électrique positif et négatif. L’intensité de cette charge se nomme le ki .

Deux forces : une force centripète entrant par le noyau magnétique de la terre à partir des étoiles, des constellations, du soleil, de la lune et autres corps célestes, et de l'espace lui-même, que nous appelons la force du ciel, et une force centrifuge ascendante créée par la rotation de la terre, que nous appelons, la force de la terre. Physiquement parlant, le ciel est yin ou expansé, mais d'un point de vue dynamique, la force qu'il engendre est centripète, dirigée vers la terre. Au contraire, la terre est physiquement yang, mais l'énergie créée par sa rotation est ascendante est en expansion.

La force du ciel pénètre dans le corps par la spirale des cheveux au sommet du crâne et sort par les organes sexuels. La force de la terre entre par les organes sexuels, traverse le corps et sort par la spirale du crâne. Ces deux forces passent profondément à l'intérieur du corps le long d'un canal central et elles se rencontrent en certaines régions en produisant vers l'extérieur une intense radiation d'énergie. Les régions où cette charge est la plus intense sont l'encéphale, la gorge, le coeur, l'estomac et l'intestin grêle (le hara). Ces cinq endroits de rencontre, plus les régions constituant l'entrée et la sortie, sont connus comme étant les sept chakras. La force du ciel centripète descendante est plus forte chez l'homme, produisant pour cette raison des organes sexuels de forme expansée vers le bas, qui sont externes et de forme plus allongée. Chez la femme, la force de la terre ascendante est plus forte, ce qui fait que ses organes sexuels sont orientés vers le haut, à l'intérieur de son corps.

Le canal primaire, ou spirituel, passe en profondeur dans le corps en suivant de très près la colonne vertébrale. Comme la terre tourne, les forces du ciel et de la terre ne sont pas rectilignes mais ont une courbure spiralée. Dans le corps, ces hélices d'énergie descendantes se rencontrent, formant une configuration identique à celle de la double-hélice de l' A.D.N., un fil ou toron représentant la force du ciel et l'autre représentant la force de la terre. En fait, la structure de l'A.D.N. reflète la façon qu'ont ces deux forces de réagir réciproquement l'une sur l'autre d'un bout à l'autre du corps. Durant sa course à travers le corps, ce canal spiralé d'énergie passe à travers la grosse veine située en face de la colonne vertébrale et qu'on connait sous le nom de veine cave inférieure. Puisque ce canal fournit la source de notre énergie vitale, son fonctionnement régulier est essentiel à notre santé.



ment.4




Ce canal primaire vertical active à la fois les côtés droit et gauche du corps par le ki ou énergie généralisée. L'énergie qui anime les bras prend son origine le long de ce canal central dans les chakras de la gorge et du coeur. De là, elle se ramifie vers la gauche et la droite. La charge de ki qui énergétise les jambes prend son origine dans la région du hara et de la même façon se ramifie vers la gauche et la droite. Cette énergie s'écoule en profondeur à !'intérieur des bras et des jambes, et elle engendre leur mouvement.


Durant les cinquante dernières années, beaucoup de gens ont connu un affaiblissement chronique de cette charge vitale. Dans les cas extrêmes, cet affaiblissement produit des symptômes tels qu'un engourdissement et une incapacité à mouvoir bras et jambes, un dysfonctionnement organique, des troubles de la parole et de la mémoire et la perte de l’aptitude à penser clairement.


Toutes les formes de paralysies dégénératives telles que parkinson, sclérose en plaques, paralysie cérébrale, certaines formes de myopathie (ceinture pelvienne et scapulaire) etc. ont comme point de départ une diminution du ki dans le canal vital et une consommation excessive d’aliment très yin comme le sucre, les fruits et jus de fruits, vit.C, boissons glacées sucrées, l’alcool, médicamments, drogues ou trop yang comme les graisses animales, le fromage, les oeufs, la charcuterie, etc. Dans ce cas le canal vital est bouché à cause du dépôts de mucus gras calcifié.

Pour les maladies mentales dégénératives type Alzheimer, les maladies à prions de Kreusfeld Jacob, etc. les causes sont presque identiques, mais c’est principalement l’intestin et le système digestif qui est affaibli et par conséquent un sang de mauvaise qualité, chargé de substances toxiques irrigue et détruit peu à peu le cerveau.



Les principaux facteurs qui contribuent à l’apparition de ce genre de maladies sont:
  • L’avortement – des avortements répétés affaiblissent la zone du hara.

  • Colectomie et affections de l’intestin – diarrhée, constipation chronique, colites, tumeurs, occlusion, polypes. prédisposent à certaines déficiences cognitives, diminution de la mémoire et à la maladie d’Alzheimer.

  • Appendicectomie – L’ablation de l’appendice produit un relâchement et un affaiblissement dans la zone des jambes.

  • Ablation des ovaires – pour cause de kyste ou de tumeur.

  • Hystérectomie – l’ablation de l’utérus accélèrent le développement de la sclérose en plaques.

  • Ablation des amydales ou des végétations adénoïdes – Si nous supprimons les glandes adénoïdes, l’effet est similaire à celui de l’ablation des testicules et l’ablation des amydales est similaire à l’ablation des ovaires. Ces opérations diminuent beaucoup la charge du ki dans le hara et dans le canal vital.

  • Les bains chauds – les bains à l’eau très chaude de longue durée(plus de 15 minutes) font perdre des minéraux (sodium-calcium-magnésium) dont nous avons besoin pour conserver une charge active des force célestes et telluriques le long du canal vital.

  • Perte de contacte avec les éléments naturels – Dans notre société moderne, la plupart d'entre nous portons toujours des chaussures lorsque nous sommes dehors. Pour ceux d'entre nous qui vivent dans les villes, c'est en général uniquement sur des trottoirs ou des rues en asphalte ou en béton que nous marchons. Nos pieds ne sont jamais en contact direct avec le sol. Notre environnement moderne, sources magnétiques, antennes diverses, immeubles de verre, d’acier et de béton bloquent l'énergie du ciel et de la terre. Nous nous isolons encore plus de cette énergie ambiante en portant des bas nylon, des chaussettes synthétiques et autres vêtements en matières fabriquées artificiellement.



Tous ces facteurs : opérations – environnements artificiels - combinés avec la manière moderne de nous alimenter, ont donné naissance à un être humain affaibli sujet à de nombreuses maladies dégénératives.

Pour diagnostiquer une prédisposition à ce genre de maladie appuyez sur le point situé au centre de la gorge, juste au-dessus du sommet de l'os de la poitrine. Une douleur dans cette région indique que du mucus et des dépôts graisseux ont commencé à se former dans la gorge, et que le canal vital est quelque peu obstrué dans cette zone. Cette congestion est souvent suivie d'un blocage vers la région coeur. Le traitement de ces maladies vise surtout à revivifier la charge d'énergie vitale du malade en remédiant à la stagnation, particulièrement le long du canal spirituel ou canal vital.

Le traitement macrobiotique comprend trois aspects: (1) l'ajustement alimentaire, (2) la modification du style de vie. (3) les traitements externes.

Suggestions alimentaires

Pour venir à bout de ce type de maladie ou s’en préserver en cas de prédisposition commencer par suivre l'alimentation macrobiotique standard stricte, avec les modifications suivantes :


  • Tous les aliments doivent être de qualité végétale, le plus frais possible, et leur provenance devraient être régionnale. Pas de produit exotique, pas de conserve et pas de surgelé.

  • Les céréales complètes représenterons 50% de l'alimentation quotidienne. Les céréales seront consommées principalement sous forme de grains entiers (riz complet, millet, sarrasin par exemple) plutôt qu'en farines. Toutefois, parmi les produits à base de farine, les pâtes complètes de sarrasin (soba) et de riz peuvent être consommées de temps en temps. Evitez absolument les pains à la levure.

  • Le gomasio doit être plus yang et il sera préparé par exemple dans la proportion de dix (sésame) pour un (sel), ou si la personne peut le supporter, de neuf ou huit pour un.

  • Les soupes miso seront plus consistante et corsées. Toutefois, si le sujet a soif, il faut diminuer ces assaisonnements en quantité.

  • N'utilisez l'huile que parcimonieusement et seulement pour la cuisson des
    aliments.

  • Parmi les légumes, manger à peu près 50% de légumes-racines et 50% de légumes à feuilles vertes. Cuire les légumes lentement à feu doux. Le nishime, ou mode de cuisson sans eau, est également très conseillé. Divers légumes-racines peuvent être mélangés avec des algues kombu et cuits de cette façon, ce plat devant être assaisonné avec du tamari ou du miso.

  • S'abstenir de manger de la salade crue. Pour remplacer, préparer de temps en temps des salades faites de légumes hachés fin et légèrement ébouillantés pendant une ou deux minutes.

  • 8. Mangez tous les jours des légumineuses et des algues, sans que le pourcentage de légumineuses ne dépasse 10%.

  • Evitez absolument fruits et desserts aux fruits.

  • Evitez les produits animaux. Consommez des plats à base de protéines végétales comme le seitan et occasionnellement une petite quantité de poisson blanc.

  • Les thés et autres boissons macrobiotiques courantes ne sont à servir que lorsque le malade a soif.

  • Le plus important c’est la mastication, mangez lentement consciemment avec reconnaissance pour cette nourriture qui guérit et pour celui qui la prépare.



Modifications du style de vie


  • Evitez les bains ou douches à l'eau très chaude et prolongés. Ne pas aller nager dans une piscine dont l'eau est chlorée, ou même nager durant plus de quelques minutes dans l'eau froide d'un lac ou d'une rivière. Vous pouvez néanmoins nager dans une mer tempérée.

  • Ne portez pas de vêtements ni de sous vêtement synthétiques.

  • Marchez le plus souvent pieds nus sur le terre, dans l’herbe et dans les sous bois.

  • Lorsque vous en avez l’occasion prennez à plein bras un vieil arbre puissant, poussant en solitaire sur un monticule, c’est un bon moyen de se recharger en énergie, l’arbre établit un lien entre l’énergie venant du ciel et l’énergie tellurique en provenance du sol.

  • Cuisiner si possible sur une flamme vive ( gaz-bois-charbon) éviter à tout prix les micro-ondes.



Traitements externes

Les traitements suivant ont pour but d’aider à écouler l’énergie stagnante ou blocquée en certain endroit et à activer la charge du ki le long du canal vital.
  • Pratiquer un Do-in complet chaque matin selon ses possibilités de mobilité est la méthode la plus efficace pour activer l’énergie. Si vous ne pouvez pas pratiquer cette auto-pressure sur vous même, faite régulièrement des séances d’acupuncture.

  • Faites vous faire également des moxas sur les régions douloureuses le long de la colonne vertébrale.
    Traiter une fois par semaine les Point VG 12 – VG 7 – VG 3 .
    On peut également traiter la colonne vertébrale à l'aide d'une serviette que l'on trempe dans une préparation identique à celle utilisée pour les compresses de gingembre, et très chaude. Au lieu d'appliquer la serviette sur une seule zone, frottez toute la colonne vertébrale avec, jusqu'à ce que la peau devienne très rouge.

  • Traitement des mains et des pieds. – Une personne qui souffre de sclérose en plaques devrait tremper ses pieds tous les soirs dans l'eau de gingembre chaude. Pendant que les pieds sont dans l'eau, frictionnez-les vigoureusement avec une serviette ou un gant, en insistant particulièrement sur les orteils. Ce massage va stimuler les méridiens qui commencent ou se terminent aux orteils. Plusieurs fois par jour, frottez un peu de gingembre râpé sur les points du « coeur de la main» et du « coeur du pied ». Ceci aidera égaIement à stimuler le courant d'énergie.

  • Ko to da ma – Cette émission de sons fait vibrer le canal vital et aide à en faire disparaître les durcissements. Elle devrait donc être pratiquée tous les jours. Pour cela, asseyez-vous en vous tenant droit et respirez profondément. Après environ une minute, commencez à émettre le son AUM ou SU. Cet exercice est particulièrement efficace quand il est répété fréquemment.



Lorsqu'elles sont associées à un mode d'alimentation correcte, ces méthodes peuvent amener une guérison en l'espace de 3 à 4 mois, ou au maximum 6 mois. Cette façon de procéder est sans dangers ni effets secondaires, et elle est la façon la plus sûre et la plus fondamentale de résoudre ces problèmes-là.

En résumer : Si vous voulez vous guérir ou si vous voulez éviter de contracter une des nombreuses maladies dégénératives reçue en prime du monde moderne et que la médecine scientifique avoue être incapable de soigner vous devez suivre les recommandations suivante .

  • Appliquer les directives alimentaires macrobiotiques.

  • Modifier son style de vie

  • Prendre en compte le système énergétique du corps humain

L’ensemble des enseignements que nous dispense la macrobiotique ne sont qu’une application ancestrale des lois naturelles de l’ordre de l’univers.
En santé et en paix
GW - octobre 2003

ment.5